Tension à Cap-Haitien

Barricades enflammées bloquant les deux entrées principales de la ville, jets de pierres et de bouteilles dans toutes les directions, telle est la situation qui prévaut dans la ville du Cap-Haïtien ce samedi 7 juillet 2018, suite à la publication par le gouvernement haïtien, du communiqué d’augmentation des prix du carburant à la pompe.

Très en colère des citoyens s’en prennent au président Jovenel Moise et dénoncent sa décision, prise malgré les mises en garde de plusieurs secteurs. Les Capois qualifient cette décision d’augmenter les prix de l’essence dans les pompes de criminelle et d’inopportune : « dans cette situation de misère abjecte nous ne pouvons plus supporter la montée des prix des produits pétroliers », ont-ils dénoncé.

De Carrefour aviation à Conasa, Sainte Philomène, Barrière bouteille, l’accès à circulation est complètement interdit et

toutes les activités sont moribondes. Plusieurs banques commerciales ont baissé leurs rideaux, seulement quelques maisons de transfert continuent de fonctionner, a constaté Le National.

Le commerce informel et le transport en commun sont totalement paralysés, et les rues presque vides. Les habitants ont décidé de se barricader chez eux par crainte de représailles.

Cet article Tension à Cap-Haitien est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires