Couples et sexualité

Si l’acte sexuel ne suit pas de formules toutes faites, chacun a pourtant ses préférences dans une partie de jambes en l’air. Apparemment, être un bon coup au lit dépend surtout des préférences des partenaires et de leurs attentes par rapport à l’acte. En ce sens, certaines personnes, femmes ou hommes, assurent au lit, et d’autres n’y arrivent pas. Nous avons invité des gens à se livrer en vue de nous donner une idée de ce qu’ils ou elles appellent « être un bon coup au lit ».

En Haïti, en dépit des avancées enregistrées à ce niveau, le sexe ne demeure pas moins un tabou pour une grande partie de la population. Ce qui n’est pas sans conséquence sur l’épanouissement sexuel des couples. Parler de ses préférences sexuelles n’est pas toujours chose facile pour beaucoup de gens. Et comme fait remarquer Johanna*, 23 ans, beaucoup trouvent insultant que leurs partenaires leur avouent ne pas aimer leur façon de faire.

En réalité, chacun a ses préférences. Si à la fin du coït on attend tous d’avoir le sentiment d’avoir gouté un bout du paradis, il faut admettre que tout chemin ne mène pas forcément à Rome s’agissant du sexe. Pour envoyer l’autre au Nirvana, il faudrait peut-être connaitre ses préférences. Au fait, être un bon coup au lit ne signifie pas toujours la même chose pour tout le monde.

Une personne d’abord attentive

Pour certaines femmes, le mec qui est un bon coup au lit est celui qui peut tenir plus de 30 minutes sans éjaculer. Un véritable champion de l’endurance sexuelle. « M pa nan bonjou orevwa a », martèle Samanta, une femme d’une trentaine d’années vivant à Pétion- Ville. Ce qui lui fait avant tout plaisir, rajoute-t-elle, c’est la chaleur d’une pénétration qui dure. Cependant pour d’autres, 5 à 10 minutes suffisent pour les faire monter au septième ciel. Car, pour cette catégorie, le sexe est avant tout une affaire d’attention et de communication.

« C’est toujours mieux lorsque le mec sait toucher la femme, la caresser de la tête aux pieds. Il ne faut surtout pas se précipiter sur la pénétration comme si c’était le seul moyen de donner du plaisir », fait savoir Daphnée, 20 ans. Pour cette jeune femme, il ne faut aucunement lésiner sur les préliminaires, la voie incontournable pour elle d’atteindre son orgasme.

Ce point de vue est vivement partagé par Johanna dont on a déjà fait mention plus haut dans ce texte. Pour cette jeune femme, « un homme est bon au lit quand il ne fait pas passer ses intérêts, ses désirs avant sa partenaire ». Mais plutôt, estime-t-elle, « quand son objectif est de la satisfaire. Il est patient, lui procure d’innombrables caresses, avec la bouche, la langue, les mains… Quand il fait durer le plaisir jusqu’à ce que sa partenaire, exténuée, haletante, la supplie de la prendre… Et c’est là qu’il passe à l’acte ».

Ce que Landie, 24 ans, traduit en ces termes : « être bon au lit pour moi, c’est arriver à connaitre mon corps, mes points sensibles. C’est celui qui sait monter le désir progressivement avec des caresses délicates sans aller droit au but. Être bon au lit, c’est m’emmener à la jouissance, c’est marquer ma vie à tout jamais après l’acte sexuel ».

Une personne avec qui on partage un amour profond

Pour certaines femmes, toute partie de jambes en l’air implique de l’amour. Il faut non seulement qu’elles se sentent aimées par le mec, mais aussi, et surtout qu’elles éprouvent beaucoup d’amour pour celui-ci. « Aucun homme ne peut être un bon coup pour moi, si je ne l’aime pas. Les caresses, les attouchements ne servent à rien quand on ne ressent rien pour la personne qui les donne », a fait savoir Daphnée.

Valérie, 25 ans, soutient la même position, mais en y allant plus loin. « D’après moi, pour qu’un homme soit un bon coup au lit, il faut qu’elle éprouve un immense sentiment d’amour et de désir envers l’autre, car je pense que c’est plutôt une question d’alchimie entre deux corps et de sentiments, donc on ne peut être bon au lit avec quelqu’un qu’on n’aime pas », affirme la jeune femme, étudiante en communication sociale. « Imaginez le nombre de fois qu’on peut faire l’amour avec quelqu’un qui sait très bien s’y prendre, où on peut jouir et le faire jouir en même temps, mais si vous ne l’aimez pas, votre désir diminuera et vous serez moins soucieux de ses fantasmes sexuels », renchérit-elle.

Qu’en disent les hommes ?

Il faut qu’elle soit capable de renvoyer l’ascenseur. Voilà un point de vue partagé par plein d’hommes qui veulent que les femmes soient actives pendant l’acte. Un bon coup au lit est une femme qui n’a pas froid yeux et qui sait prendre des initiatives. « Je déteste les femmes qui s’allongent au lit comme un récipient qu’on remplit et qui reçoit sans rien donner en retour », déplore James, jeune homme de 27 ans.

Pour ce jeune qui se dit partisan du coït rythmé, pour être un bon coup, une femme doit être capable de se donner totalement à l’acte, communiquer ouvertement et, par moment, prendre les choses en main durant l’acte. « J’aime les femmes qui savent quelles positions prendre et qui savent quand les changer et moduler les mouvements pour me donner du plaisir et se donner du plaisir également », poursuit James.

De l’image, mais du son aussi

Très souvent l’on entend dire humoristiquement qu’un bon coup au lit est une femme qui donne de l’image et du son également. On entend par là une femme qui sait bien rouler ses hanches en même temps qu’elle fait entendre des gémissements érotiques.

« Être un bon coup au lit, ce n’est rien qu’une femme qui donne à la fois du son et de l’image », avoue d’un ton plaisant Marc, un jeune professionnel âgé de 24 ans. « C’est important qu’elle sache participer à l’acte et prendre des initiatives aussi. Mais, le plus important pour moi, c’est qu’elle sache bien bouger et crier. Cela m’excite », rajoute le jeune homme.

Avant de se jeter à l’eau, il faut sans aucun doute apprendre à nager. Aussi, avant de se jeter dans une partie de jambes en l’air, il faut chercher à connaitre l’autre, ses attentes et ses préférences en matière de sexe. Voilà l’une des conditions pour être, homme ou femme, un bon coup au lit.

Ritzamarum Zétrenne

rzetrenne@lenational.ht

les noms utilisés dans cet article sont des noms d’emprunt

Cet article Couples et sexualité est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires