OCEAN WOMAN opte pour la valorisation des femmes haïtiennes

Les intervenants à l’occasion de la journée de partage à cité Soleil.

 

À l’initiative de l’organisation OCEAN WOMAN, une journée de conférence-débat s’est tenue à cité Soleil, le jeudi 8 mars 2018. Cette activité réalisée, le jour même de la journée mondiale des femmes, vise selon les responsables de l’organisation à attirer l’attention des habitants de cette banlieue, en particulier les femmes, sur leur rôle dans le développement socio-économique de leur communauté. Les participants ont discuté sur des thèmes se rapportant au rôle de l’entrepreneuriat féminin dans le développement d’Haïti ; l’environnement nécessaire aux femmes professionnelles dans le pays ainsi que leur apport au milieu artistique.

En vue de contribuer à l’accroissement de l’estime de soi des femmes haïtiennes vers une émancipation effective tant au niveau individuel que collectif, l’organisation OCEAN WOMAN, à l’occasion de la journée mondiale des femmes ce 8 mars 2018, a organisé une journée de discussion autour des thèmes : entrepreneuriat féminin, l’environnement socioprofessionnel des femmes et la contribution de ces dernières dans le milieu artistique. C’était l’occasion pour les intervenants de faire un plaidoyer sur la nécessité pour que les femmes haïtiennes s’affirment. ‹‹Arrêtons de dire aux femmes dans cette société qu’elles sont inférieures aux hommes. Comme eux, elles sont le devenir de cette nation ››, a prêché, l’une des intervenantes, Martine Théodore.

Intervenant autour du thème « le rôle de l’entrepreneuriat féminin dans le développement d’Haïti », Mme Théodore a plaidé en faveur d’une intégration totale des femmes dans le système. Pour elle, il est grand temps que cessent les jugements de valeur portés à l’égard de cette catégorie tendant sans cesse à les dégrader et à les marginaliser. Dans son intervention, elle a allumé les feux du projecteur sur la place qu’occupent les femmes dans l’économie nationale. Et, partant de cette considération, elle a appelé à une éducation plus large capable d’apprendre aux femmes de s’affirmer et se valoriser. Déplorant aussi le faible moyen financier de ces travailleuses conséquentes, elle dit caresser le rêve de voir cette catégorie, créatrice et débrouillarde, jouir de grands accompagnements afin de pouvoir initier des activités à chiffre d’affaires très considérable.

Très optimiste, elle ne s’est pas non plus montrée illusionniste. La tendance qui fait des Haïtiennes de simples suppléantes dans la vie quotidienne est loin d’être révolutionnée. Pour elle, cette situation est une émanation d’une longue construction datant des siècles. À cet effet, elle encourage les femmes haïtiennes à accorder une place prépondérante à leur éducation. Car, précise-t-elle, de grandes étendues restent encore à parcourir et, ensemble, a-t-elle soutenu, les femmes et les hommes doivent faire front commun pour répondre efficacement à l’attente de tout un chacun, à savoir une Haïti forte et humanitaire

La journée était aussi marquée par les interventions de l’artiste féminin, Carline Bélizaire (Maestro TI-K) qui s’est entretenue avec l’assistance sur l’apport des femmes en milieu artistique. Robenson Louisjeune a aussi parlé de l’environnement nécessaire pour les femmes professionnelles en Haïti.

Dans la foulée, la responsable de cette organisation, Estherline Abraham, s’est réjouie de son entreprise. Elle a surtout fait remarquer l’importance de cette date qu’elle n’a pas voulu laisser passer sous silence. Soulignant le mérite de la conférence dans un contexte où les femmes haïtiennes, malgré les efforts consentis, peinent à s’imposer réellement, elle a réitéré son engagement à rester fidèle à l’objectif de son organisation.

Daniel Sévère

Cet article OCEAN WOMAN opte pour la valorisation des femmes haïtiennes est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires