Loutchina Décius et Nickenzy Ulysse remportent la troisième édition du concours de chansons francophones

Les lauréats Loutchina Décius (catégorie interprète) et Nickenzy Ulysse (catégorie auteur, compositeur et interprète).

La finale de la troisième édition du concours de chansons francophones s’est déroulée dans l’enceinte de l’Institut français en Haïti (IFH), le 22 mars 2018. Loutchina Décius  (catégorie interprète) et Nickenzy Ulysse (catégorie auteur, compositeur et interprète) sont les lauréats de cette troisième édition. Ils ont précédé le gonaïvien Samuel Joseph Amisial guitariste et chanteur de son état — qui a obtenu une mention spéciale du jury — et ont reçu des cadeaux et des avantages de la part des commanditaires. Retour sur les temps forts de cette soirée exceptionnelle.

La cour de l’Institut français en Haïti était encombrée de gens. Ils n’étaient pas des curieux, mais des mélomanes avertis venus se divertir et écouter de la bonne musique. Au premier rang, il y avait des ambassadeurs accrédités en Haïti, dont celui de la Suisse Jean Luc Virchaux et d’autres personnalités des Alliances françaises. Jean Mathiot, le directeur de l’IFH  guettait l’arrivée de l’ambassadeur de France en Haïti Elizabeth Betton Delëgue, l’initiatrice de cette activité. Toujours ponctuelle comme à son habitude, l’ambassadeur de France est arrivé à l’heure, elle a pris sa place au milieu des membres du jury, dont la chanteuse Tamara Suffren. Sur une estrade balayée par la lumière tamisée des projecteurs, le MC de la soirée, le journaliste flamboyant Dangélo Néard a fait son apparition, il a appelé les cinq musiciens parmi lesquels : Clifford Voltaire, Johnson Saint-Cyr et Harold Pierre.

La fête, sur ces entrefaites, était prête à commencer. Le spectacle est divisé en deux parties. Huit jeunes interprètes Elysée Desamour, Débora Scutt, Gavenson Célestin, Loutchina Décius, Stéphania Milien, Kettue Anne Fidza Hyppolite, Wildflore Délosthene ont gravi à tour de rôle le podium. La chanson française était à l’honneur. Elysée Désamour a interprété « L’injustice » de Garou, Loutchina Décius s’est rappropriée de Corneille  dans « Comme un fils » avant que Widflore Délosthene chante avec sa voix mélodieuse « Je t’aime » de Lara Fabian. Il y avait beaucoup d’émotions dans les interprétations. Le public a retenu surtout de ces jeunes artistes leur présence remarquable sur scène.

La deuxième partie du spectacle a mis sous les feux de la rampe Antz Glory Faveur, Béange Cadet, Loubenson Charlemagne, Nickenzy Ulysse, Stéphanie Lucien, Samuel Joseph Amisial. Ils ont chanté les compositions qui sont les leurs. Et c’était avec plaisir d’écouter : « Insomnie », « tu m’embarrasses », « Langage universel », des ballades d’amour suave et tendre. Il y avait aussi dans le répertoire de ces jeunes des textes engagés par exemple « Nous disons non », « c’est possible », « Lettre ouverte » qui abordent des thématiques diverses liées à l’environnement, aux violences faites aux femmes et à l’encadrement de la jeunesse haïtienne. Dans l’interlude, Tamara Suffren  vêtue d’une robe noire a interprété deux morceaux de son prochain album avant de faire une jam-session avec certains membres de l’auditoire avec la chanson : « Kamyonèt cheri. »  À la fin du spectacle, les résultats étaient connus du public qui en manifestait sa joie et son enchantement.

Au terme de la remise des prix, les ambassadeurs Elizabeth Betton Delègue et Jean Luc Virchaux ont félicité les gagnants. Ils ont surtout apprécié cette belle démonstration de talents de la jeunesse haïtienne. Dans un entretien accordé au journal Le National, Loutchina Décius a confié qu’elle a été encouragée par la directrice de son école pour prendre part à ce concours. Âgée de 16 ans, elle fait la seconde à l’école Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Elle a déclaré que ses efforts ont été récompensés. Elle a fait exprès a-t-elle dit de choisir cette chanson de Corneille pour montrer toute la beauté de sa voix. Nickenzy Ulysse a affirmé que « le concours de chansons francophones lui apporte une grande visibilité et lui donne des ailes pour gravir les plus hautes cimes. »

Schultz Laurent Junior

Cet article Loutchina Décius et Nickenzy Ulysse remportent la troisième édition du concours de chansons francophones est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires