Le musée René Préval, un espace pour apprendre à faire de la politique…

L’ex-président René Préval.

 

Le 3 mars 2018 ramène le premier anniversaire du décès de l’ancien président René Garcia Préval. Il marque également la fin d’un mythe ou l’effacement d’un symbole politique oscillant entre le sens de l’engagement et l’esprit de compromis, entre le pouvoir absolu effacé et le recul comme stratégie politique en Haïti. Suivez mon regard !

Pour apprendre et comprendre le sens de la politique en Haïti, pour entreprendre et se défendre quand on est au pouvoir dans le pays de Jean Jacques Dessalines tristement remercié par ses pairs au lendemain de l’indépendance haïtienne, la vie et le parcours politiques de l’homme de Marmelade, entre ses deux mandats achevés de président de la République, disposent des leçons très pertinentes.3

À défaut d’une chaire universitaire à créer en science politique dans l’une de nos universités, non pour vénérer le personnage, mais pour mieux l’explorer, pendant longtemps les successeurs actuels et futurs du président Préval, en quête de bonnes recettes pour prendre le pouvoir, rester au pouvoir sans interruption du mandat, et revenir pour briguer un nouveau après, trouveraient certainement de la matière en étudiant le style et la manière de diriger de RGP.

Le musée René Préval pour apprendre et comprendre le sens de l’intelligence de cet homme politique à l’haïtienne !

Dix-sept expositions au moins, qu’il sera possible de visiter dans le prochain musée d’histoire sur la vie de René Préval, pour comprendre le citoyen, le père de famille et l’homme politique. On peut retenir à la fois les titres, les chapitres et les thèmes suivants : La redéfinition du pouvoir selon René Préval ; René Préval en exil ; La généalogie de la famille Préval ; Les amis de Ti René et Les amours de René Préval.

Il est impossible de retracer la vie d’un homme d’État sans prendre le poids de l’autre côté de la balance. On pourrait ainsi revisiter les portraits et les critique, les attaques et les complots des opposants dans des expositions autour des thèmes suivants : Les adversaires politiques du président Préval ; René Préval entre sincérité et cynisme ; les engagements géopolitiques de René Préval ; Préval diplomate ; les victimes des deux mandats de Préval ; Préval et le parlement haïtien ; les discours et citations du président Préval à l’ONU ; les costumes du président Préval dans l’histoire d’Haïti ; la vie cachée du président Préval ; le silence de Ti René, etc.

Rendez-vous au musée René Préval pour apprendre et comprendre le sens de pouvoir politique en Haïti !

Désormais sera créé un centre de documentation sur la vie du personnage René Garcia Préval, dont on se souviendra pendant longtemps de son sens de leadership particulier, de son silence et de sa science de la politique à l’haïtienne. Combien d’ouvrages ont été écrits sur le personnage Préval ? Quels sont les engagements politiques, économiques, diplomatiques, juridiques, religieux, culturels entre autres pris par René Préval de son bref statut de Premier ministre, en exil et au cours de ses deux mandats présidentiels entre février 1995-2001 et 14 mai 2006 à 14 mai 2011 ? Comment rendre ces archives disponibles ? Où trouver la carte des routes construites en Haïti pendant la présidence de Préval ? Dans quel endroit pourrait-on trouver l’inscription sélective des témoignages, des messages, des critiques et des sympathies exprimés à l’endroit de RGP avant et après le 3 mars 2017 ?

Dans combien de temps, les héritiers et les proches parents du défunt qui appartient à l’histoire mondiale, régionale et nationale vont exposer au public les archives sélectives du premier chef d’État haïtien aux deux mandats accomplis pour les besoins de la curiosité et de la science ? Faut-il attendre la création du musée d’histoire de la présidence haïtienne pour exposer la mémoire de Préval et libérer un peu les salles du MUPANAH ? Où trouver les financements pour aménager et gérer le musée Préval ?

Rendez-vous au musée René Préval pour entreprendre au pouvoir et se défendre contre les forces géopolitiques en Haïti !

Jamais on ne trouvera de réponse autour du silence qu’affichait souvent le président Préval, particulièrement dans de grands moments dans l’histoire d’Haïti, en tant que président qui aura géré le plus grand nombre de catastrophes naturelles entre ses deux mandats.

Mais un fait est certain, le père de Dominique et Patricia demeure l’un des dirigeants haïtiens à avoir eu le plus de discrétion en politique, pour ne pas céder tant aux provocations et aux manipulations internes et externes durant sa gouvernance.

L’ancien époux de Solange, de Guerda et d’Élisabeth, n’a pas été si bête que ça en politique, et certainement dans la géopolitique comme principal levier pour diriger Haïti. Il est celui qui a redynamisé les relations entre Haïti avec des États comme Taiwan et d’autres pays du Sud, particulièrement de l’Amérique latine et de la Caraïbe, avec Cuba dans la coopération, dans la santé et le Venezuela dans le domaine de l’énergie, dont nous avons hérité la manne des présidents Hugo Chavez et Nicolas Maduro, qui portent le nom de « PetroCaribe » !

Revisiter l’exposition autour du thème : « Préval : politique, pragmatisme et pouvoir en Haïti ! »

Né le 17 janvier1943 et décédé le 3 mars 2017, l’ancien président de la République d’Haïti, René Garcia Préval demeure l’une des plus grandes figures de sa génération en dépit des critiques les plus légitimes dont il fait l’objet par rapport à son modèle de leadership et de gouvernance, dont nous payons certainement le prix aujourd’hui.

Sachant qu’il n’a pas été un génie compte tenu de ses fautes et ses failles dans ses choix et prises de décision. René Préval, entre ses deux mandats, dispose autant de lauriers offerts par les bénéficiaires que des coups dont ses adversaires et ses victimes ne lui pardonneront jamais.

Ce qui est certain, c’est qu’il doit, avant tout, ses deux mandats grâce à son style de leadership effacé et son sens de compromis, d’où la marque d’une certaine responsabilité partagée entre les pouvoirs, les élites et la société civile à travers les différentes commissions techniques, thématiques et scientifiques, sans compter les gouvernements d’ouverture.

En attendant le verdict de l’histoire autour de la mémoire de ce dernier, il revient à ses anciens camarades, collègues, collaborateurs, confrères, complices, concurrents et conspirateurs de fournir les éléments justificatifs, les arguments tangibles et les preuves solides pour confirmer les limites de l’échec et de la réussite de René Préval dans la politique, comme méthode pour atteindre le pouvoir et satisfaire les besoins de la population, et comme manière de servir et de défendre les intérêts de la nation.

Des formules à élaborer et à actualiser en permanence suivant les contextes et les modèles de pouvoir, dont on retient les marques sincères ou cyniques de l’ancien président René Préval à travers la formule : « naje pou soti ! ».

Dominique Domerçant

Cet article Le musée René Préval, un espace pour apprendre à faire de la politique… est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires