La soprano Karine Margron et le chef d’orchestre Julio Racine, salués par la Fondation Odette Roy Fombrun

 

Karine Margron entourée de la directrice exécutive de la FORF, Mme Marie Claude Bayard et de l’éducatrice Odette Roy Fombrun.

 

La Fondation Odette Roy Fombrun (FORF) a honoré, le vendredi 23 mars 2018, à l’hôtel Montana, à Pétion-Ville, la soprano Karine Margron pour son immense travail de recherches, de compilation, de formalisation, mené durant les neuf dernières années qui a ainsi donné lieu à une importante structure : Chansons d’Haïti. La FORF a aussi honoré la vaste collaboration à ce projet, du flutiste, compositeur et chef d’orchestre, Julio Racine, quoique absent à la soirée, pour d’autres activités en terre étrangère. La cérémonie s’est déroulée devant un public composé de l’éducatrice Odette Roy Fombrun, de la directrice exécutive de la FORF, Mme Marie Claude Bayard, des amis de la fondation, ainsi que de personnalités de la culture.

 

Issue d’une famille de musiciens, c’est dans le chant choral que la soprano haïtienne Karine Margron trouve sa première forme d’expression artistique au sein du chœur Voix et Harmonie dirigé par Michel Déjean. Plus tard, sa graine créatrice l’oriente vers une carrière de graphiste, puis à s’adonner à la céramique à froid. Aujourd’hui, établie en Floride et revenue à la chanson, elle travaille à la préservation et à la diffusion des chansons créoles haïtiennes. Elle a créé, à cet effet, la structure « Chansons d’Haïti » et présente, sous le même nom, ses compilations comportant plus d’une soixantaine de chansons créoles avec partitions et CD incorporés.

 

Depuis ses débuts à la tête de l’orchestre philharmonique de Sainte-Trinité en 1974, Julio Racine – flûtiste, compositeur et chef d’orchestre diplômé de l’École de musique de l’Université de Louisville, Kentucky —, n’a de cesse d’explorer et de transmettre les beautés de la musique classique haïtienne.

 

Dans ses propos de circonstance, le Directeur adjoint de la FORF, M. Allenby Augustin, a d’abord rappelé les objectifs de l’institution qui sont de promouvoir l’éducation citoyenne des jeunes, de favoriser le développement économique et social d’Haïti, de promouvoir la pratique de la philosophie du Konbitisme qui prône participation, collaboration, solidarité, réciprocité. Il a ensuite signalé le travail de valorisation du patrimoine, opéré par Karine Margron, et qui a permis de rendre disponible en Haïti comme à l’étranger dans un format académique une partie des œuvres non publiées de nos compositeurs haïtiens.

 

« De 2011 à 2018, à travers Chansons d’Haïti, dix (10) recueils comprenant les partitions de plus d’une centaine de chansons haïtiennes arrangées pour “voix et piano” et “voix et orchestre”, un recueil de partitions de meringue de salon pour piano et instrument solo, 5 cd, dont le dernier est consacré à la sauvegarde du patrimoine rythmique, ont été publiés et distribués gratuitement aux écoles de musique du pays et aux bibliothèques nationales », a souligné M. Augustin.

 

Pour sa part, la directrice exécutive de la FORF, Mme Marie Claude Bayard, a salué et remercié le travail de Karine Margron, dans « Chansons d’Haïti », et offert un vibrant hommage à Julio Racine, à travers ces mots propres : « Nous tenons ce soir à reconnaître et couronner les efforts de ta vie. Tu as formé plusieurs générations de jeunes musiciens dont la plupart sont devenus professeurs de musique, solistes et chefs d’orchestre ; tu t’es plongé dans la composition musicale mettant à l’honneur Haïti dans ce domaine dans différents pays ; tu t’es donné corps et âme au projet “Chansons d’Haïti” parce que tu as compris le rêve de Karine et le besoin d’agir vite pour sauvegarder notre patrimoine en péril ». 

 

Représentée par sa directrice de cabinet, Mme Marie Carmelle Paul Austin, la ministre du Tourisme a transmis ses mots d’appréciation à la fondation Odette Roy Fombrun, ainsi qu’aux efforts de Karine Margron pour ce travail immense. Le ministère du Tourisme a rappelé que dans sa tentative de retracer les routes de la mémoire, la restitution des chansons constitue un effort important à tout cela, car elles font partie de ces sentiers de la mémoire, a souligné Mme Paul Austin.  

 

La soprano Karine Margron, qui a été invitée à se prononcer en la circonstance, a parlé, en toute émotion, de l’accueil reçu par la FORF ainsi que de celui des Haïtiens qui ont compris l’importance de son projet. Elle a néanmoins fait à la fondation quelques suggestions telles que des compilations de meringues nationales à l’intention des écoles de musique et de danse, et au ministère du Tourisme de les exploiter lors du passage des bateaux de croisière en Haïti.

Enfin, l’une des figures qui a donné lieu à tout cela, notamment à la création de la FORF, Mme Odette Roy Fombrun, est intervenue pour remercier ses enfants spécialement Marie Claude et Jacques à l’origine de la fondation. Tout en annonçant avoir à partir d’aujourd’hui légué ses droits d’auteur à la FORF, Mme Fombrun a renouvelé ses engagements de demeurer, jusqu’à la fin, dans l’écriture, sa seule vraie maladie, a fait savoir la centenaire. Elle a ensuite remercié Karine Margron pour le succès des « Chansons d’Haïti » ainsi que Mme Michaëlle Saint-Natus, pour son support dans la préparation des projets de la FORF.

 

« Je m’en irai confiante avec une équipe au travail, avec la mission de mener à terme les projets », a martelé Mme Fombrun tout en concluant avoir déjà des notes à des projets de la FORF, entamés par ses progénitures.

 

Au terme de cette cérémonie d’hommage, la fondation Odette Roy Fombrun a annoncé quelques-uns de ses projets, notamment : organiser des camps d’été aux Cayes, à Jacmel et au Cap, en faveur des jeunes ; travailler à ce que les rythmes d’Haïti fassent leur entrée dans les keyboard Yamaha ; valoriser la meringue nationale ; poursuivre avec le projet « Konbit Ayiti Pwòp » ainsi que la démarche « Haïti centre historique et culturel de la Caraïbe » ; et travailler à un sauvetage des richesses sous-marines d’Haïti.

 

Jean Emmanuel Jacquet

Cet article La soprano Karine Margron et le chef d’orchestre Julio Racine, salués par la Fondation Odette Roy Fombrun est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires