Chili : les racistes se dressent contre les Haïtiens

Une affiche avec un message haineux contre les Haïtiens au Chili.

 

Les Haïtiens au Chili font face actuellement à une vague de réactions racistes. Vu son développement rapide, cette communauté à la recherche d’opportunités économiques a une image peu enviable ces derniers temps. Sur les réseaux sociaux et même dans des affiches, des Chiliens parlent des Haïtiens comme s’ils étaient des envahisseurs et appellent les autorités de leur pays à changer leur politique migratoire dite « portes ouvertes ». C’est dans ce contexte que plus d’une soixantaine d’Haïtiens sont interdits de quitter l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago depuis le 2 mars, leurs dossiers comporteraient de faux documents, dit le journal Publimetro.

Sans pouvoir se doucher ni avoir accès à leurs bagages pour se changer, 62 haïtiens -18 femmes et 44 hommes – sont gardés dans un couloir de l’aéroport où ils sont arrivés depuis vendredi à Santiago de Chili. Selon les propos d’agents de police rapportés par le journal Publimetro, ces voyageurs n’ont pas reçu l’autorisation d’entrer sur le sol chilien. Ils auraient quelque chose à se reprocher quant à l’exigence de présenter une réservation d’hôtel. Leurs documents seraient des papiers frauduleux. Les personnes concernées risquent d’être refoulées, selon les procédures en vigueur.

Les Haïtiens, un sujet d’actualité au Chili

Depuis la sortie d’un documentaire réalisé par la journaliste Sol Leyton sur Télé 13, l’arrivée massive des Haïtiens au Chili a pris sa place dans les débats. En effet, alors que certains affichent de la compassion envers les rudes travailleurs haïtiens, un certain secteur se dresse pour dénoncer « le laxisme » du gouvernement de Michèle Bachelet face à « l’invasion » des Haïtiens. Ils ne se contentent pas d’en parler, les nationalistes passent aux actes. Une affiche posée sur une poubelle de rue dans laquelle est écrit le message « Haitian not Welcome » (les Haïtiens ne sont pas les bienvenus) a été photographiée et publiée sur les réseaux sociaux. Le tweet a récolté un ensemble de commentaires xénophobes contre les Haïtiens. Parmi les réactions enregistrées, une célébrité a écrit « rien de bon ne nous attend si on n’arrête pas cela tout de suite ».

Pour ironiser un peu, un Chilien a publié un accord fictif écrit à la plume selon lequel la présidente Michèle Bachelet recevrait 300 dollars de la part de son homologue américain, Donald Trump, pour chaque Haïtien accueilli par le Chili. Cet accord fictif est devenu viral sur Twitter.

Au cours du week-end écoulé, une vidéo partagée sur Whatsapp montrait des Haïtiens qui, désorientés après leur arrivée à Santiago, ont été conduits à un poste de police. Mal informés et confrontés à l’obstacle de la langue, des Haïtiens errent souvent dans les démarches pour intégrer la vie de leur pays d’accueil. C’est ce qui a, d’ailleurs, inspiré un artiste haïtien, Ernst Yngignack, alias Black Peat, à composer une chanson où il fait savoir aux jeunes Haïtiens que le Chili n’est pas un paradis.

Kendi Zidor

(sources combinées)

Cet article Chili : les racistes se dressent contre les Haïtiens est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires