Scandale sexuel Oxfam : Haïti ouvre une enquête

Le gouvernement haïtien a annoncé ce jeudi 15 février 2018 l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur les accusations d’exploitations sexuelles dont se seraient rendus coupables en 2011 des membres de l’organisation britannique Oxfam dans le pays. « L’État haïtien tient à faire toute la lumière sur cette question et à trouver les responsables, ceux qui sont impliqués dans cette affaire et que, s’ils sont trouvés coupables, soient punis conformément à la justice » a déclaré le ministre haïtien des Affaires étrangères Antonio Rodrigue.

Les représentants de l’ONG Oxfam en Haïti avaient été convoqués par les autorités haïtiennes ce jeudi, mais la rencontre a été reportée à la semaine prochaine faute de l’absence du ministre de la Planification et du directeur d’Oxfam pour les Amériques et les Caraïbes.

En dévoilant ce vendredi son plan d’action visant à combattre le harcèlement sexuel en son sein, l’ONG Oxfam a déclaré avoir déjà transmis les noms des hommes impliqués dans ce scandale sexuel au Gouvernement haïtien et annonce la publication de son enquête interne de 2011 sur le personnel impliqué dans l’inconduite sexuelle en Haïti dès que possible.

Pour le Président de la République, Jovenel Moise, l’affaire Oxfam n’est que la pointe de l’iceberg. « Il y a d’autres ONG dans la même situation, mais elles cachent l’information à l’interne », a-t-il déclaré lors d’une entrevue téléphonique avec Reuters. Le chef d’Etat appelle à l’ouverture d’investigations sur d’autres organisations caritatives œuvrant en Haïti dont Médecins Sans Frontières (MSF) qui avoue avoir déjà enregistré 24 cas d’inconduite sexuelle ou d’abus parmi ses 40 milles employés en 2017. Le Président Jovenel Moise, appelle le gouvernement belge et le gouvernement britannique à prendre leurs responsabilités. Il lance également un appel à la communauté internationale afin que les coupables soient punis par la loi dans ce dossier.

Cet article Scandale sexuel Oxfam : Haïti ouvre une enquête est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires