Pris à partie, Trump accuse le FBI de n’avoir pas empêché la tuerie de Floride

Une survivante du massacre, lors d’un rassemblement samedi soir, a dénoncé avec force les liens du président Trum avec le lobby des armes. Le président américain Donald Trump, de son coté, a accusé le FBI de n’avoir pas su empêcher la fusillade qui a fait 17 morts mercredi dans un lycée de Floride, jugeant que la police fédérale passait en revanche « trop de temps » à enquêter sur les interférences russes dans l’élection de 2016
Dimanche 18 février 2018 ((rezonodwes.com))– Cette charge de M. Trump contre le FBI intervient alors qu’il fait face à des critiques concernant ses liens avec la NRA, le puissant lobby des armes à feu aux Etats-Unis. Mais la fusillade a aussi mis en lumière une grave défaillance du FBI, qui a reconnu avoir reçu en janvier un appel d’un proche du tueur de 19 ans, Nikolas Cruz, alarmé par son comportement déviant et ses intentions meurtrières.

« Vraiment dommage que le FBI ait manqué tous les signaux envoyés par le tireur de l’école de Floride. Ce n’est pas acceptable », a tweeté le président américain.

« Ils passent trop de temps à essayer de prouver la collusion russe avec la campagne Trump – Il n’y a pas de collusion. Revenez-en aux bases et rendez-nous tous fiers de vous! » a-t-il ajouté, alors même que ce n’est plus le FBI qui dirige l’enquête sur l’affaire russe depuis mai, mais le procureur spécial Robert Mueller.
Au lendemain de la fusillade, M. Trump avait insisté sur les problèmes mentaux du tueur, ne disant rien sur le droit de posséder une arme garanti par le deuxième amendement de la Constitution, ni sur les armes semi-automatiques comme l’AR-15 utilisé par le tireur.

Commentaires