Munis de faux documents, les dominicains détiennent 170 haitiens dans la province d’Azua

Cela s’est produit au surlendemain du Carnaval National quand des haitiens munis de faux documents, traversant illégalement la frontière avec la République Dominicaine, ont été capturés et rassemblés en un point de déportation

Santo Domingo, dimanche 18 février 2018 ((rezonodwes.com)).–Ces haitiens qui ont tenté de s’échapper d’Haïti, pour n’avoir pas à payer demain ni de près ni de loin une partie des $3 milliards de fonds de Petro Caribe, dilapidés par les indexés Laurent Lamothe, Wilson Laleau, Jean-Max Bellerive, Jovenel Moise et autres, se trouvent heurter jeudi, à de graves difficultés après avoir illégalement traversé la frontière.

L’agence d’immigration dominicaine a déclaré que 170 Haïtiens avaient été arrêtés un peu partout, jeudi, dans plusieurs communautés de la province d’Azua. Ils étaient tous munis de faux-papiers ou documents falsifiés.

Selon des informations recueillies par Rezo Nòdwès, seulement 112 d’entre eux qui ont été autorisés à regagner Haïti, après vérification de leurs « antécédents« . Quant aux autres, 4 seraient retenus après interrogatoire pour vols à main armée et possession d’arme à feu.

Le communiqué qui n’a pas indiqué comment de personnages munis de fausse identité, ont pu voir si facilement l’agence d’immigration remonter à leurs « antécédents« , a néanmoins indiqué que les autres haitiens ont été raccompagnés en fin de semaine au poste frontalier d’Elias Pina pour être expulsés du territoire dominicain.

 

 

Commentaires