Les prix à la consommation ne cessent de grimper

Pour le mois de janvier 2018, l’Institut haïtien de statistiques et d’informatique (IHSI) vient de publier le niveau de l’Indice général des prix à la consommation. Si pour le mois de décembre 2017, il se chiffrait à 327,2 pour le mois de janvier 2018 il est passé à 330,1. Cette hausse, selon les responsables de l’IHSI, traduit une évolution différenciée de l’inflation en rythmes mensuel et annuel.

En effet, en rythme mensuel, l’inflation a crû de 0.9 % en janvier contre 0.8 % en décembre, soit une légère hausse, tandis que l’inflation annualisée qui était de 13.3 % est tombée à 13.2 %. Selon la note, la hausse mensuelle observée est principalement le résultat du comportement des fonctions de consommation dont : alimentation, boissons, tabac qui détient plus de 50 % du budget des ménages qui affiche toujours sa tendance à la hausse (1.0 %). Parallèlement, les domaines Loyer du logement, énergie, eau augmentent de 1.0 %, alors que « Aménagement, Équipement et entretien du logement » grimpent de 1.2 % et la « Santé » (1.0 %).

Le gonflement de la fonction « alimentation, boissons et tabac » est surtout dû aux postes suivants : Corn flakes 1.2 %, mirliton, citrouille 1.9 %, oignon 1.4 %, viandes en moyenne 1.7 %, harengs en moyenne 1.5 %, noix de coco 2.8 %, banane 1.8 %, giraumon 2.0 %, aubergine 2.3 %, pomme de terre 1.4 %, carotte 2.0 %, malanga 1.6 %, manioc 1.5 %, Patate 1.4 %, chadèque 1.8 %, citron 1.3 % et cacao en poudre 1.4 %.

La croissance de la fonction « Loyer du logement, énergie et eau » provient de la variation des prix du loyer du logement (1.9 %), gaz propane et bougie en cire respectivement de (0.3 %). L’indice de l’« aménagement, équipement et Entretien du logement » tient sa progression aux variations des postes suivants : salle à manger (1.0 %), insecticide (1.6 %), désinfectant (2.0), salaire du personnel domestique (2.1 %) et services divers (10.6 %). Enfin, le renchérissement de la fonction « Santé » est lié aux lunettes à verres correcteurs, aux frais d’hospitalisation, respectivement 0.6 % et aux honoraires payés aux médecins (1.4 %).

L’Indice général des prix à la consommation varie en fonction des régions géographiques du pays. Dans l’aire métropolitaine, qui couvre les villes de Port-au-Prince, Delmas, Pétion-Ville, Croix des Bouquets, la variation atteint jusqu’à 0,9 %. La région du Nord, quant à elle, connait une variation de 0,8 %, alors que la région du Sud qui comprend les départements du Sud, Grand’Anse, Nippes connait une variation de 1,0 %.

Hansy Mars

Cet article Les prix à la consommation ne cessent de grimper est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires