Le MSPP inaugure un nouveau bâtiment pour l’Institut de formation des sages-femmes

Le MSPP inaugure un nouveau bâtiment pour l’Institut de formation des sages-femmes.

 

Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a inauguré, le mercredi 21 février 2018, le nouveau bâtiment de l’Institut national supérieur de formation de sages-femmes (INSFSF). Ce nouvel édifice, construit selon les normes parasismique et anticyclonique, a une capacité d’accueil d’environ 150 étudiants. Cette réalisation entre dans le cadre de l’effort du ministère vers la réduction de la mortalité maternelle et infantile au sein du pays.

Cette cérémonie d’inauguration organisée, le mercredi 21 février 2018, s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités telles : la ministre de la Santé publique, Marie Greta Roy Clément, la directrice de l’Institut national de sages-femmes, Kétly Chevallier, le représentant du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Marielle Sander, le directeur général du projet d’intégration et développement du Mexique, Julian Rouares Casenes, le ministre du Développement de la Francophonie canadienne, Marie Claude Bibeau, les représentants du gouvernement. Une occasion pour les responsables de retracer l’historicité de l’institution.

En cette circonstance, la ministre Marie Greta Roy Clément se dit fière de l’inauguration de cet édifice de formation. D’entrée de jeu, elle a dressé un tableau de la situation des soins prénataux dans le pays. « Selon la dernière publication partielle des résultats de la dernière enquête sur la mortalité et la morbidité et l’utilisation des services (Emmus VI) pour la période 2012-2017, 9 femmes enceintes sur 10 soit 91% ont reçu des soins prénatals des prestataires formés, mais seulement deux tiers des femmes soit 67% ont effectué, au moins, les quatre visites recommandées. 63% des naissances se sont déroulées avec l’assistance d’un prestataire formé en milieu urbain contre 30% en milieu rural. 605 des naissances en milieu urbain ont eu lieu dans un établissement de santé contre 295 en milieu rural », a-t-elle soutenu, soulignant que ces indicateurs témoignent d’un déséquilibre qui pousse le MSPP depuis tantôt deux décennies à prendre en charge la formation de sages-femmes et leur déploiement dans les établissements de soins de santé en vue de les aider à monter la pente.

La ministre croit que le ministère a franchi un grand pas dans ce noble combat pour la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile dans le pays. En tant que sujet de préoccupation pour le gouvernement haïtien, elle promet qu’elle va travailler de concert avec les membres de son administration en vue de supporter davantage ce programme de formation visant à réduire le taux de mortalité infantile en Haïti.

Pour sa part, la ministre du Développement et de la Francophonie canadienne, Marie Claude Bibeau, dans son intervention, a précisé que le gouvernement canadien se sent heureux de participer à cette cérémonie d’inauguration tout en remerciant ses partenaires qui ont effectué un travail extraordinaire dans la réalisation de cette oeuvre. Parallèlement, elle réitère son engagement vis-à-vis du gouvernement haïtien, car la santé, précise-t-elle, représente un pilier de leur programme de coopération. La ministre pense que les sages femmes ont un rôle crucial à jouer dans la formation des jeunes femmes, des jeunes filles, des familles et au niveau de toute la communauté.

Dans la foulée, la directrice de l’École de l’Institut national de sages-femmes, Kettly Chevalier, dans son intervention, a expliqué que le bâtiment est très propre et luxueux « Le grain semé a porté des fruits et le rêve est réalisé », s’est-elle réjouie, précisant que l’Institut, avant de se reloger dans ce nouveau site, a travaillé sous des tentes, dans des conditions difficiles depuis le séisme du 12 janvier.

À noter que l’institut national de formation de sages femmes comporte deux (2) filières : une filière de 18 mois pour les infirmières diplômées et une autre filière de 36 mois pour celles ayant obtenu leurs diplômes de bac 2. La pose de la première pierre de l’INFSF a été faite le 8 avril 2015.

Annelie Noël

Cet article Le MSPP inaugure un nouveau bâtiment pour l’Institut de formation des sages-femmes est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires