Le Don Bosco laisse filer deux points à domicile

Pour la première journée du Championnat haïtien de football professionnel (série d’ouverture), déroulée sur deux jours ce week-end, le Don Bosco de Pétion-Ville (DBPV) accueillait le Football Interclub Association (FICA) au parc Ste-Thérèse de Pétion-Ville. Le choc électrique de ce dimanche 18 février 2018, a tenu toute sa promesse, et, s’est soldé sur le score de parité 2-2, alors que les « mechan mechan » ont été menés 0-2 à la mi-temps.

Démarrée sur des chapeaux de roues, la rencontre a illuminé le public du parc Ste-Thérèse, avec notamment le pressing des locaux durant les quinze premières minutes. Au fil du match, les hommes d’Ernts Joseph contrôlaient la situation. Ils parvenaient à trouver l’ouverture du score par l’entremise de l’attaquant #9, Kedjon Colas à la 29e minute suite à une indiscipline dans la défense Pétion-villoise. Déjà menés au score, les « mechan mechan » sont réduits à 10 suite à l’expulsion du Capitaine Samuel Mardoche Pompe qui a écopé d’un nouveau carton jaune pour protestation.

Croyant pouvoir égaliser, les hommes de Junior Natoux ont plutôt encaissé un deuxième but, dix minutes plus tard (39’) par le même Kedjon Colas, qui s’est donné totalement dans le match. Ce qui a incité le coach Junior Natoux à effectuer un changement au niveau de la défense, en faisant rentrer Waldo Vernet à la place de Kenley Dede qui jouait au milieu du terrain. Le score 0-2 a persisté jusqu’à la pause.

À la reprise, les locaux sont revenus avec de nouvelles dispositions. Des changements ont été opérés, Judeson Elisca, est remplacé par Ednel Lucien et l’attaquant Zavarov Andréville, a cédé sa place au jeune Naël Woelofky Elisée qui jouait pour la première fois en équipe de première du (DBPV). Ces changements ont permis aux « mechan mechan » de revenir dans le match, mais également s’offrir le match nul à domicile. À la 71e minute de jeu, le milieu de terrain, Benchy Estama, a réduit l’écart sur une frappe ingénieuse qui a laissé le portier adverse sans réaction.

Surpris par la réduction du score, les visiteurs se sont un peu lâchés en essayant d’autres stratégies (anti-jeux) dans l’objectif de faire passer le temps. Ce qui a valu au gardien et au joueur du FICA, deux cartons jaunes à 10 minutes de la fin. Néanmoins, le jeune Naël Woelofky, rentré en cours de jeu, a trouvé l’égalisation pour les siens sur un coup-franc magistral de 20 mètres à la 87e minute ; ce qui a enflammé le parc Ste-Thérèse. Quant aux dernières minutes, les plus difficiles du match, les Capois ont été dépassés par les événements. Ils ont failli encaisser un nouveau but. En effet, les « mechan mechan » ont arraché le nul 2-2 après avoir été menés 0-2 à domicile. Un nul au goût de victoire pour les locaux qui n’ont pas joué en présence de leur président depuis six ans, d’autant plus que ces derniers ont toujours eu du mal à jouer face au FICA.

L’attitude des supporters

Nombreux supporters ont eu du mal à admettre que le match soit arbitré par une femme, Anne Marie Joseph. Leur attitude pour le moins misogyne trahit un aspect malheureux de notre société incapable de tolérer la présence des femmes dans des cercles professionnels à haute responsabilité. Certaines décisions arbitrales n’étaient pas irréprochables ; cela ne peut pas dédouaner que le public, pendant toute la durée du match, a scandé des propos dégradants visant l’arbitre comme quoi l’arbitre n’était pas à la hauteur de l’événement.

Jessica Jean

Cet article Le Don Bosco laisse filer deux points à domicile est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires