Des étincelles provenant d`un appareil de soudure à l`origine de l`incendie du marché du port

A chaque incendie, les gouvernements rejettent la responsabilité sur leurs opposants, sans tourner leurs regards sur eux-mêmes, leur indifférence par rapport aux besoins de la population et leur négligence coupable
Port-au-Prince, lundi 19 février 2018 ((rezonodwes.com))– Selon la police nationale d`Haiti, l`incendie, dimanche, du marché Milyon ou Guérite situé à proximité de la douane de Port-au-Prince, serait d`origine accidentelle.

En effet, le directeur départemental de l`Ouest, Berson Soljour, a informé que le travail des enquêteurs de la Police Nationale d`Haiti a permis d`interpeller Sanon Michel Louis, né en 1958, un technicien en soudure, qui réalisait un ouvrage à ce moment.

L`interrogatoire du prévenu et des témoins a permis de déduire que les étincelles provenant de son appareil ont été le point de départ de ce violent incendie qui a détruit les marchandises de nombreux petits commerçants et qui a menacé de se propager au bâtiment de la Douane du port.
« Sitôt informé du dit départ de feu , le ddo a saisi la SDPJ d’ouvrir une enquête , le Cg de Port-au-Prince a été avisé . De même, la présence de la police scientifique à été requise sur les lieux . Dans le cadre de l’enquête le nommé Sanon Michel louis , né en 1958 à jacmel , à été interpellé par la PNH de port au prince/ Bicentenaire pour avoir occasionné involontairement l’incendie de cet après midi au marché . Il travaillait dans le shop de madame Pouchon, sis au numéro 61 de la rue du quai. S’agissant d’un cas a retentissement national , la DCPJ s’est saisie de l’enquête et le dit prévenu a été remis aux enquêteurs / DCPJ pour la suite de l’enquête », a déclaré le DDO à la rédaction de Rezo Nòdwès.

Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 février 2018, une autre structure commerciale, le marché en fer, a été partiellement détruite par un incendie. Si la PNH ne s`est pas encore prononcée sur l`origine du sinistre, mais a indiqué que le feu a pris naissance à l`extérieur du marché. Cette information va dans le même sens que la déclaration de Maarten Boute de Digicel.
Selon Maarten Boute, les premiers rapports des experts indiquent que le feu aurait démarré près de la maison Handal, à quelques  mètres du marché, expliquant que les gens ont l`habitude, la nuit, de brûler les fatras puisque l`état haïtien ne se donne pas pour tâche de les ramasser.

Commentaires