Clôture du séminaire de formation en droits de l’homme par la MINUJUSTH

Osse Aristil.

 

La Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) a clôturé, le jeudi 22 février 2018, à l’hôtel Montana, un séminaire de formation qui s’est déroulé, du mardi 20 au jeudi 22 février 2018, sur les mécanismes internationaux d’élaboration des rapports et de suivi des recommandations des mécanismes internationaux des droits de l’homme. Cette activité s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement de la capacité des techniciens travaillant dans l’élaboration des rapports sur la question des droits de l’homme en Haïti.

Tous les quatre ans, l’État haïtien soumet un rapport aux institutions internationales dans le domaine des droits de l’homme. En ce sens, la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) a organisé cette séance de formation afin de renforcer la capacité des techniciens dans l’élaboration des rapports dans le domaine des droits de l’homme. Les participants se sont réunis en atelier, où la formation s’est déroulée autour de plusieurs thématiques relatives à l’intégration des personnels dans le domaine des droits de l’homme, la façon de consulter les différents problèmes, la performance dans l’élaboration de rapport ainsi que les mécanismes et recommandations que les organismes vont mettre en place.

Différents cadres de l’État issus du ministère de la Justice et de la Sécurité publique, du ministère des Affaires sociales et du Travail, du ministère des Affaires étrangères, notamment, ont pris part à cette formation.

En cette occasion, Osse Aristil, un fonctionnaire de l’État a précisé que « cette séance de formation permettra aux techniciens de renforcer leur capacité d’élaborer les rapports, de partager ensemble les idées à travers des ateliers de travaux et de mieux appréhender les problèmes sur la question des droits de l’homme ».

M. Aristil croit que le séminaire a une très grande importance, car il leur permet d’acquérir de nouvelles compétences et les aidera à devenir beaucoup plus habiles et consistants dans l’élaboration des rapports.

D’autre part, Marie Farah Charles, une participante, a expliqué qu’« à travers cette formation, les organismes de droits humains vont pouvoir mieux coordonner leurs activités et seront plus à jour sur les mécanismes nationaux.

En outre, Mme Charles considère cette séance de formation comme étant un acquis qui l’aidera à mieux comprendre le processus d’élaboration de rapport. Elle a aussi indiqué que le rapport va dresser l’état de la situation des droits de l’homme en Haïti, définir les progrès ainsi que les acquis.

Notons que ce séminaire de formation a été organisé par la MINUJUSTH sur une période de 3 jours et que plusieurs recommandations ont été faites dans le but de renforcer les institutions des droits de l’homme. Après la cérémonie de clôture, un certificat été délivré à chacun des participants.

Annelie Noël

Cet article Clôture du séminaire de formation en droits de l’homme par la MINUJUSTH est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires