143 000 barils de pétrole mis sous scellés

Le DG du BMPAD.

 

Le lundi 26 février, lors d’une intervention au terminal de Thorlande, 143 000 barils de pétrole ont été mis sous scellés. Selon les dernières informations, cette cargaison de carburant contient une forte teneur d’éthanol : une substance chimique qui pourrait causer de graves dommages aux moteurs de véhicules.

Cette intervention a été réalisée par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Clamé Ocnam Daméus, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Max Rudolph Saint- Albin, le secrétaire d’État à la Sécurité publique, Ronsard Saint- Cyr, et le directeur du Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD), Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur.

Selon le DG du BMPAD, le gouvernement avait lancé un appel d’offres, et la compagnie Distributeurs nationaux S.A (DINASA) avait remporté l’appel. Constatant que la cargaison de carburant n’était aux normes prescrites par le BMPAD, le gouvernement s’est trouvé dans l’obligation d’interdire la commercialisation de cette cargaison de pétrole qui pourrait mettre le pays dans une situation d’insécurité.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince dit avoir fait injonction à la compagnie DINASA de ne pas commercialiser cette marchandise. Et d’un ton très ferme, le commissaire du gouvernement a déclaré que la compagnie a jusqu’au mardi 6 mars pour faire disparaître cette cargaison de pétrole du territoire haïtien.

D’après les autorités, c’est une mesure prise pour protéger les moteurs de véhicules, et faire prévention de tout éventuel dégât que pourrait occasionner l’utilisation de ce carburant. La cargaison est placée sous la surveillance de Frantz Larco. D’après Ronsard Saint- Cyr, le secrétaire d’État à la Sécurité publique, des mesures judiciaires sont prévues en cas de distribution de ce carburant sur le marché haïtien, et la compagnie DINASA aura des explications à fournir en cas du non-respect des décisions prises par les autorités haïtiennes.

Evens RÉGIS

Cet article 143 000 barils de pétrole mis sous scellés est apparu en premier sur Quotidien Le National.

Commentaires